À lire d'urgence

Cinéma : 2015 en dix scènes

10 SCÈNES MARQUANTES DE L’ANNÉE 2015

Horreur, suspense, émerveillement, émotion…

Ces dix scènes font partie des bons moments qu’on aura passé en salles obscures l’année dernière. De quoi se replonger dans quelques souvenirs de sorties ciné entre amis, en amoureux ou en famille…

Nous n’avons pas d’extraits pour toutes les séquences évoquées, nous vous encourageons donc à courir voir ces films dans leur intégralité !

 

10. Star Wars : Le Réveil de la Force – Le départ de Jakku

star-wars-7-force-awakens-jakku-tie-fighter

Le retour du Faucon Millenium se fait au cours d’une des scènes les plus impressionnantes du film. JJ Abrams filme cette course-poursuite aérienne avec maestria, et livre une séquence où tout apparait d’une simplicité désarmante. La caméra suit des trajectoires spectaculaires et multiplie les angles de prise de vue pour traquer le moindre vacillement de chaque vaisseau. Sensas !

 

9. Mission Impossible : Rogue Nation – La longue baignade de Tom Cruise

Cette séquence en apnée est une des plus belles réussites du dernier Mission Impossible.

Que les claustrophobes s’abstiennent, ce passage ne ménage pas les nerfs des spectateurs… Par un habile jeu d’échelles et de cadrages, McQuarrie fait de cette séquence un torrent de sensations fortes autant qu’un huis clos étouffant.

 

8. It Follows – Un géant derrière la porte

It follows ne manque pas de moments flippants, et cette scène n’est pas la plus démonstrative, mais qui n’a pas été saisi d’effroi à la vue de ce géant qui pénètre dans la chambre ? Une musique efficace, un certain sens du rythme et une apparition assez repoussée pour devenir un quasi-jumpscare font de ces quelques images un des moments d’épouvante les plus marquants de cette année !

 

7. The Walk – En équilibre entre les Tours jumelles

Le dernier film de Zemeckis est en majeure partie inintéressant mais quelle ultime demi-heure ! Les acrobaties de Joseph Gordon Levitt donnent le tournis et l’image dispose d’une profondeur vertigineuse. Défi technique relevé haut la main pour quelques minutes assez grandioses pour sauver le film.

 

6. The Visit – L’attaque finale du troisième âge

the visit1final

Le grand finale de The Visit est un petit chef d’œuvre…

Après une révélation des plus imprévisibles, Shyamalan enchaîne des idées toutes plus malignes les unes que les autres. En séparant deux théâtres de l’horreur et deux types de mise en scène, le réalisateur crée un double suspense super-efficace et achève de faire de The Visit un des meilleurs films de l’année.

 

5. Jurassic World – T.Rex vs Indominus Rex

Certes, il s’agit d’un bon moment de fan service qui fonctionne tout particulièrement sur ceux qui seront capables de retrouver leur âme d’enfant pendant cinq minutes, mais la scène est aussi remarquable pour la qualité de sa réalisation et d’un montage qui prend le temps de montrer chaque mouvement avec l’amplitude nécessaire. Ce combat à l’issue improbable se permet même une conclusion culottée, qu’on appréciera ou pas, mais dont on se souviendra…

 

4. Cemetery of Splendour – Nuit hypnotique

Seulement une infime partie de la séquence dans cet extrait, mais le passage entier est une merveille visuelle et sonore. Apichatpong Weerasethakul prouve que l’art contemporain et les installations ne sont pas réservés aux intellectuels… Il n’est question que de sensibilité, c’est une expérience physique. Une vraie caresse cinématographique, qui se poursuit sur des visions urbaines nocturnes, elles aussi illuminées par ce ballet de couleurs fluorescentes.

 

3. Vice Versa – Goodbye Bing Bong

Une des scènes les plus émouvantes de l’année. Si l’animation de Vice Versa se révèle froide et rudimentaire, il est sur le fonds l’un des films d’animation les plus profonds qu’ont livré les studios Pixar à ce jour. Cette scène de séparation, déchirante, est un des temps fort de ce petit bijou.

 

2. The Smell of Us – Math au milieu du nightclub

Une des plus belles scènes de mon film favori de l’année. Si l’extrait ci-dessus manque le début de la séquence, il permet d’entrevoir son montage singulier, fait de faux raccords spatiaux déroutants, assemblant inserts sur la peau, gros plans captant les regards perdus… sur fond de Bob Dylan (venant interrompre un morceau d’électro violent). Chaotique et planant tout à la fois.

 

1. Mad Max : Fury Road – La tempête de sable

« WITNESS ME ! »

 

Voilà pour cette petite sélection en mémoire de l’année ciné 2015…En vous souhaitant une excellente année 2016, faite de bonnes surprises en salles obscures !

Retrouvez les critiques de certains de ces films, ainsi que le top 15 des meilleurs films de l’année par Thomas Manceau sur Screen Chronicles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*