À lire d'urgence

5 sens : Into the Whyd

Le réseau social agrégateur de musique

La version bêta date de novembre 2012, le lancement public s’est fait il y a un peu plus d’un an, le 6 janvier 2014. Créé par des Français expatriés aux States, Whyd permet à la communauté de réunir sur leur profil tous leurs sons et les partager.

 

Le principe

Comme ça, on a l’impression qu’il s’agit d’une nouvelle tentative de réseau social spécialisé comme il y en a aujourd’hui des dizaines. Whyd s’atèle à la musique. Il s’insère donc au milieu des Youtube, Soundcloud et autres plateformes telles Spotify ou Deezer. Un vrai challenge pour se faire un auditoire face à ces géants du streaming musical.

Les grands classiques des réseaux sociaux sont bien sûr à disposition : like, share, follow, etc. et la création de playlists, spécifique à ceux spécialisés musique. Mais plusieurs caractéristiques rendent Whyd intéressant.

Whyd1

 

C’est d’abord un agrégateur audio. Lorsqu’on est un très gros consommateur de musique, cherchant des playlists cool sur YouTube, de nouvelles expériences sonores via Soundcloud et écoutant ses albums d’anthologie sur Deezer ou Spotify, on se demande vite où est-ce qu’on a bien pu liker ce foutu morceau qu’on voudrait faire écouter à son pote… Ici intervient Whyd.

« On a développé un Bookmarklet que tu glisses dans ton navigateur, c’est la folie, en deux clics, sur n’importe quelle page web, ça te repère la musique et tu peux l’ajouter à tes tracks lists et à ta page. Tu te crées un répertoire très dense très rapidement » Gilles Poupardin, co-fondateur de Whyd, interviewé par one-one-six.fr

 

Ce petit widget glissé-déposé dans votre barre de favoris va vous changer la vie. En plus de pouvoir découvrir les sons écoutés par les autres membres de la communauté, vous pourrez ainsi regrouper toutes vos heures de musiques sur une seule et même page.

En cela, Whyd pourrait devenir la plus grande audiothèque du web. Le « Pinterest de la musique » fonctionne beaucoup par sérendipité : la découverte faite par hasard. On a ainsi accès à des classements « Hot Tracks » réunissant, par genre musical, les morceaux qui marchent le mieux au sein de la communauté.

 

Une communauté de passionnés

Créant un réseau social avant tout, les fondateurs, Gilles Poupardin et Jie Meng-Gérard, ont cherché aussi à réunir une communauté solide, composée de très gros consommateurs de musique mais aussi des professionnels du milieu :

« Parmi les membres de Whyd nous comptons l’artiste 20syl du groupe C2C, les salles de concert parisiennes Glazart, Point FMR, Divan du Monde, les collectifs de Djs, Mawimbi, SEML, les magazines : Trax, Tracks Arte, ainsi que les Disquaires de Paris, et une radio locale : Radiocampus Paris » précisait Gilles Poupardin, il y a un an à frenchweb.fr.

Whyd2

 

Le but est de permettre à la profession de partager avec son public des exclusivités, comme sur Spotify et Deezer (ou Tidal plus récemment), tout en maintenant la gratuité sur la plateforme.

« On ne peut pas demander aux gens de payer pour écouter de la musique car aujourd’hui c’est trop simple de se fournir gratuitement ! […] Les gens ne payeront plus pour écouter la musique, sur leur ordinateur, par contre, ils continueront de payer pour voir leur artiste en concert, s’offrir ses produits dérivés ou tout autre bien lié à la musique. Donc nous on permet aux artistes de rentrer en contact avec leurs fans qui écoutent et partagent leur musique. » Propos recueillis par one-one-six.fr

 

Whyd s’adresse donc tout de même à un public qui écoute de la musique à s’en faire saigner les oreilles. La plateforme n’est donc pas forcément appropriée aux écouteurs occasionnels mais elle reste ouverte aux curieux. À bon entendeur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*