À lire d'urgence

5 sens : La vue et l’ouïe au service de l’utopie

Quand l’utopie tient du complot

Alors que les séries ont été mises à l’honneur à la 65e édition de la Berlinale, homologue allemand du festival de Cannes, du 5 au 15 février dernier, nous avons voulu ouvrir cette nouvelle rubrique avec une série anglaise stoppée dans son élan l’été dernier : Utopia.

 

 

L’histoire

« Where is Jessica Hyde ? » La série s’ouvre sur deux personnages usant de moyens très persuasifs pour obtenir ce qu’ils veulent… L’objet de cette recherche, en dehors de cette mystérieuse Jessica planquée, c’est le manuscrit du tome 2 d’un livre d’artiste (« a graphic novel »), The Utopia experiment. Le premier opus du livre met en scène un scientifique qui pactise avec le Diable pour avoir accès à la connaissance.

Un forum s’est créé autour de ce comic, où cinq fans discutent des interprétations possibles de l’histoire. Un jour, l’un d’eux, Bejan, annonce aux autres qu’il possède le fameux manuscrit. Une rencontre est programmée. Et avec les deux tarés du début, autant vous dire qu’elle ne se déroulera pas comme prévu.

S’en suit un jeu de cache-cache haletant, où les fans vont apprendre que le contenu du comic n’est pas qu’une fiction mais évoque un complot d’état mis en place des années auparavant et orchestré par celui qui se fait appelé Mister Rabbit (représentation du Diable dans la bande dessinée). Chaque épisode les rapprochera un peu plus de l’identité dudit lapin et des horreurs que cache le précieux manuscrit.

Vue

C’est en partie par la vue que se manifeste l’utopie dans cette série. Les couleurs y sont saturées, rendant le paysage surréaliste. Un plan sur un champ de lavande d’un violet explosif, un autre où le ciel bleu turquoise nous fait nous demander si on est bien en Angleterre.

 

 

Scène d'ouverture de la saison 2. - Capture d'écran "Utopia" / Chanel 4

Scène d’ouverture de la saison 2. – Capture d’écran « Utopia » / Chanel 4

 

 

Utopia 2 (S1E2)

Grant, l’un des personnages principaux. – Capture d’écran de « Utopia » / Channel 4

 

 

Ces arrêts sur image viennent souvent contraster avec une scène de tuerie ou sont utilisés comme passages entre les escapades des héros et les massacres de leurs chasseurs.

 

Utopia 1 (S1E2)

Scène d’ouverture de l’épisode 2 de la saison 1. – Capture d’écran « Utopia » / Chanel 4

 

 

Cette saturation se retrouve aussi sur les personnages. En témoigne le complet jogging rose bonbon porté par Becky dans le deuxième épisode… Les yeux bleus d’un des chasseurs, Arby, mettent en valeur la froideur avec laquelle il tue. Ne parlons pas du sang, qui tient une place considérable dans la série (mais qui n’incommodera pas tout le temps les plus sensibles), dont la teinte le ferait presque passer pour du coulis de fraise. Enfin, le détail qui tue : le sac d’Arby, jaune ou vert, fluo bien sûr.

Ouïe

Bien que nos oreilles soient agressées par les coups de feu récurrents, elles seront vite apaisées par deux éléments significatifs de la série. La bande originale d’abord :

 

(lien de la bande son : https://www.youtube.com/watch?v=8O8hd0S-K8k)

Trois notes auront suffi à Cristobal Tapia de Veer, le compositeur de la bande sonore de la série, pour donner à Utopia son identité auditive.

Ensuite, la voix chuchotante de Fiona O’Shaughnessy qui interprète, on vous le donne en mille, Jessica Hyde. Discrète jusque dans la voix, elle apparaît la dernière dans la mise en place de l’intrigue. On ne pourra dès lors que vivement conseiller de regarder la version originale sous-titrée pour éviter la voix française, tellement banale…

Stoppée dans son élan

Lancée sur Chanel 4, le 15 janvier 2013, Utopia était renouvelée le 18 mars de la même année pour une seconde saison diffusée l’été dernier. Et oui, une seconde et donc ultime saison puisque les audiences venaient à manquer… Le final est digne de l’utopie mise en place en seulement douze épisodes, bien qu’on sente la rapidité du dénouement dans les deux derniers volets.

Un remake est cependant annoncé sur la chaîne de télé américaine HBO. Même titre, et même réalisateur, pour la première saison au moins. David Fincher, réalisateur de Gone Girl également, devrait lancer le tournage dans le courant de l’année. À première vue, reprendre le travail déjà accompli, cela semble vraiment stérile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*