À lire d'urgence

Les hauts et les bas – Avril 2015

A chaque fin de mois, (L)aTTitudes vous proposera un petit bilan de l’actualité, sous la forme de deux classements : les hauts et les bas.

 

Les hauts

5. Sursis pour Serge Atlaoui

 Arrêté en 2005 pour trafic de stupéfiants en Indonésie, Serge Atlaoui avait été condamné à mort. Cherchant depuis à être gracié en clamant qu’il n’était pas au courant que le matériel qu’il avait dû livrer à l’époque était destiné à la production d’amphétamines, le Français semble condamné. Le 27 avril, il obtient un sursis d’une durée inconnue.

 

4. Malala dans les étoilesMalala

Malala Yousapzai a vu son nom attribué à un astéroïde situé entre Mars et Jupiter. C’est Amy Mainzer, la scientifique ayant découvert l’astéroïde, qui a donné le nom de la jeune fille à ce caillou de 3,2 km de diamètre car son collègue, le Dr Carrie Nugent, lui « a fait remarquer que très peu d’astéroïdes ont été nommés en l’honneur de femmes, et encore moins en l’honneur de femmes de couleur ». La jeune Pakistanaise a obtenu le prix Nobel de la Paix, en 2014, avec l’Indien Kailash Satyarthi, pour leur combat contre l’oppression des enfants et pour un droit universel à l’éducation. On se souvient tous du discours de Malala à l’ONU : « One child, one teacher, one book and one pen can change the world ».

 

3. Un jury prometteur au festival de Cannes

la-et-mn-coen-brothers-hail-caesar-release-date-20141029

Autour des frères Coen, présidents du jury du Festival de Cannes, on retrouve, une fois n’est pas coutume, du très beau monde. Rien qu’avec le trio Xavier Dolan, Jake Gyllenhaal et Guillermo Del Toro, on ne peut que s’incliner. Mais la gent féminine n’est pas en reste, avec Sophie Marceau, Sienna Miller, Rossy de Palma ou encore Rokia Traoré. En bref, les deux frères légendaires du cinéma indépendant américain auront une belle équipe pour aborder la quinzaine.

 

2. La Palestine membre de la CPI Palestine CPI

La Palestine est devenue, le 1er avril, le 123e pays membre de la Cour pénale internationale. Le pays peut désormais agir en tant qu’État au sein de cette organisation et y dispose d’un droit de vote. Israël s’oppose à cette juridiction, établie par traité, qui est chargée de poursuivre les auteurs de crimes de masse commis depuis 2002…

 

1. Le Pape reconnait le génocide arménien

« Au siècle dernier, notre famille humaine a traversé trois tragédies massives et sans précédent. La première, qui est largement considérée comme “le premier génocide du XXe siècle”, a frappé votre peuple arménien. »  Ces mots, empruntés par le Pape François à Jean-Paul II, résonnent tout particulièrement en ces temps troublés. Le génocide arménien, qui avait vu plus d’un million de personnes périr, avait été perpétré par le parti alors à la tête de l’empire Ottoman,  le Comité Union et Progrès (CUP), plus connu sous le nom de « Jeunes-Turcs ». D’ailleurs, si ce massacre est aujourd’hui reconnu un peu partout dans le monde, il ne l’est pas en Turquie, le pays ayant exprimé sa colère après les propos du Pape.

 

 

Les bas

5. Jean-Marie Le Pen, toujours plus loin

 Les mois se suivent et se ressemblent pour le président d’honneur du Front National (c’était toujours le cas au mois d’avril), toujours fidèle à lui-même. Cette fois-ci, J-M Le Pen a joué sur deux tableaux : le négationnisme et le racisme avéré, dans une interview donnée au journal d’extrême droite Rivarol, et les magouilles financières, avec la découverte par Médiapart d’un compte caché en Suisse contenant, entre autres, 1,7 million d’euros en lingots et pièces d’or. Si la première affaire fait, encore aujourd’hui, beaucoup de bruit (au sein même du FN, Marine Le Pen semble prête à destituer son père une bonne fois pour toutes), la seconde, elle, n’a pas été médiatisée plus que cela, surtout en comparaison avec les précédents scandales mêlant finances et politiques…

 

4. Le piratage de TV5 Monde

Il était 22 heures ce mercredi 8 avril quand l’attaque a commencé. Se réclamant du groupe État islamique, une équipe de hackers s’est mise à pirater tous les services de TV5 Monde, une chaîne française diffusée sur toute la planète. Chaîne de télévision donc, mais aussi compte Facebook, Twitter, site internet, site mobile… L’attaque s’est faite très rapidement et dans une très grande envergure. L’antenne ne s’est rétablie correctement que le lendemain à 18 heures, mais cette agression numérique risque de laisser des cicatrices profondes au sein de la chaîne.

 

3. Migrants abandonnés en MéditerranéeMigrants

Au cour de la journée du 4 avril, environ 1 500 migrants partis de Libye ont été secourus en Méditerranée dans cinq opérations différentes. Ils ont été dirigés vers les ports de Lampedusa, Augusta et Porto Empedocle, en Italie. Le 19 avril, un nouveau drame a fait près de 700 morts. Les violences au Moyen Orient et en Afrique poussent de plus en plus de personnes vers l’Europe, surtout en Sicile pour les migrants empruntant la Méditerranée. Depuis début 2015, 1 650 personnes au moins ont déjà disparu en mer en tentant de rejoindre l’Europe.

 

2. Massacre  d’étudiants à l’université de Garissaurl

Un commando d’islamistes somaliens shebab (affilié à Al Qaida) a pris d’assaut, le 2 avril, un campus de l’université de Garissa, dans l’est du Kenya, tuant 148 personnes (en majorité des étudiants chrétiens). Mohammed Abdirahim Abdullahi, ancien étudiant à l’université de Nairobi, 24 ans, en était le meneur et, d’après les autorités kényanes, il aurait été tué avec trois complices pendant un assaut des forces de sécurité.

1. Le Népal ravagé par un tremblement de terre

10.000 morts. C’est le bilan que pourrait atteindre le Népal après le séisme d’une violence inouïe qui s’est abattu sur le pays le samedi 25 avril au matin. D’une magnitude 7,8, l’onde de choc a été ressentie jusqu’en Inde et au Bangladesh. Depuis, les mauvaises nouvelles ne font qu’affluer, avec un nombre de disparus qui ne cesse de s’épaissir. D’où les sombres prévisions de Sushil Koirala, le premier ministre du Népal. Preuve de la puissance de ce tremblement de terre, le mont Everest, communément surnommé « toit du monde » aurait perdu 2,5 cm dans cette catastrophe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*