À lire d'urgence

Les hauts et les bas – Février 2015

A chaque fin de mois, (L)aTTitudes vous proposera un petit bilan de l’actualité, sous la forme de deux classements : les hauts et les bas.

 

Les hauts

 

5. La réserve citoyennePHO3de19734-b60f-11e4-9b27-82fd72ef2a30-805x453

Lancée mi-février, cette réserve avait reçu, dès le lundi 16, plus de 1 300 candidatures. N’importe qui peut s’inscrire. Les « réservistes » devront contribuer à la transmission des valeurs de la République dans les écoles. Les champs d’expertise, définis par le ministère de l’Éducation nationale, sont larges : actualité & médias, arts & culture, citoyenneté & valeurs républicaines, droit, environnement, histoire, international, etc. Lors du lancement des réserves citoyennes, les candidats recevront un message les invitant à poster leur offre. S’ils sont sélectionnés, ils seront contactés par l’académie la plus proche. Les établissements pourront ensuite faire appel à eux pour approfondir un cours, etc.

4. 1 000 nouveaux CDI chez Renault

a548d23ab5045eb1d76c0f4010999045

C’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous, ça veut dire beaucoup. Que penser de cette annonce, prometteuse, du concessionnaire français ? Quelle valeur a t-elle à côté des dizaines de plans sociaux que le pays a connu ces dernières années. Croisons les doigts, et espérons que ces 1 000 nouveaux contrats seront les premiers d’une liste plus longue, que les d’autres entreprises influentes s’inspireront de Renault pour, pourquoi pas, un affrontement un peu plus frontal avec le spectre impitoyable du chômage ?

3. La France une nouvelle fois victorieuse en handball

HANDBALL-WC-2015-EGY-FRA

Ces Français là ne risquent pas d’être au chômage de si tôt. Au Qatar, les coéquipiers des frères Karabatic ont brillé, une fois de plus, remportant leur 5ème titre mondial. En tout, sept des neuf dernières grandes compétitions internationales (Mondial, J.O, Euro) auront été remportées par les Français.  Une victoire symbolique pour le pays, certes, mais également pour le sport, tant l’équipe du pays organisateur, finaliste malchanceuse, ressemblait plus aux Expandables qu’à une équipe nationale. Composée d’un florilège de joueurs venus de neuf contrées différentes, dont seulement trois « Qataris de souche » (oups), celle-ci a tout de même réalisé le tour de force de trouver une véritable cohésion, en grande partie grâce à son sélectionneur, Valero Rivera, champion du monde avec l’Espagne en 2013. Et aussi un peu grâce à l’argent.

2. Le FN contré dans le Doubs

000_Par8093825_0

C’est donc dans le Doubs que poussent les arbres qui cachent la forêt. La victoire de Frédéric Barbier (PS) aux législatives partielles du Doubs semble stopper un peu l’hémorragie frontiste, sans pour autant l’endiguer totalement, loin s’en faut. Le bulletin de vote du vainqueur fait d’ailleurs preuve d’une sérénité étonnante quant à la réputation de sa formation politique : absolument aucune mention n’y est faite du Parti Socialiste. Une initiative qui en dit long sur le climat délétère entourant le pouvoir en place, mais également son opposant direct, l’UMP, stoppé au premier tour, et déchiré au second, autour de l’éternel débat entre « ni-ni » et Front Républicain… Alors, feu de joie ou feu de paille ? L’avenir, matérialisé par les départementales de fin mars, nous le dira, mais nous, on a notre petite idée.

1. L’épidémie d’Ebola se calme

ebola-549471_640

Les autorités sanitaires mondiales ont constaté un reflux de l’épidémie d’Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest depuis fin 2013. Les scientifiques s’interrogent maintenant sur la capacité du virus à muter et à provoquer une nouvelle contagion.

 

Les bas

 

5. La mort de Leonard Nimoy

Leonard Nimoy_Reuters

« Longue vie et prospérité » M. Spock. En perdant Leonard Nimoy, c’est un personnage cultissime que perd l’univers de la science-fiction. Avant son rôle légendaire de Spock, Nimoy était apparu dans une flopée de séries, et ce dès les années 60. Bonanza, La Quatrième Dimension, Mission : impossible, Les Simpsons, et même, plus récemment, Fringe, dans le rôle du Dr. William Bell. Mais c’est surtout son interprétation du Vulcain aux oreilles pointues, second du capitaine Kirk à bord de l’Enterprise, qui a fait de Nimoy, décédé le 27 février dernier à 83 ans, un personnage immortel.

4. HSBC voit rouge

hsbc_banque670

Plus de 100 000 noms dans la liste : des capitaines d’industries, des responsables politiques, des vedettes du show business (dont une bien connue), du sport, des trafiquants de tout poil ; bref, une liasse de gens fortunés. Tous ont bénéficié d’un vaste système d’évasion fiscale, orchestré par la filiale suisse de la banque britannique. Au total, ce ne sont pas moins de 180,6 milliards d’euros qui ont transité à Genève entre le 9 novembre 2006 et le 31 mars 2007. C’est Hervé Falciani, informaticien au siège suisse à l’époque, qui a dérobé et transmit les données au fisc français. Il aurait eu accès à ces données alors qu’il était chargé, seul, de la construction d’une base de données pour la banque. « Le Monde » était entré en possession de la partie française du jeu de données en janvier 2014 – représentant 3 000 évadés sur 100 000. Quelques jours plus tard, une source anonyme remettait au journal une clé USB avec la totalité des fichiers établis à partir des « donnée Falciani » à partir de 2009.

3. Emmanuel Macron et le risque du 49-3

b5f2a12a1082f72b1d3b8d070a96b

Quatre petits caractères pour une cohue nationale. Les dernières semaines d’Emmanuel Macron ont été agitées. Sa loi, décriée au sein même de sa formation politique, a bien souvent été réduite au point portant sur le travail dominical, au détriment de nombreux autres, pourtant aussi voire bien plus importants à aborder. Mais le 49-3, cet article-ultimatum adressé par le gouvernement à l’assemblée nationale, était-il bien judicieux ? Une fois de plus, la question de la communication est en cause, tant le Premier Ministre et son équipe ont échoué à faire comprendre aux français les tenants et aboutissants concrets de ce texte.

2. La tragédie Danoise

3f7fb842b6ccd7db156af4ce71c01986

 Mi-février, l’horreur recommence. Un double attentat terroriste à Copenhague a fait deux morts. La première attaque visait un centre culturel où se tenait une conférence sur la liberté d’expression en présence de l’artiste Lars Vilks, dessinateur d’une des caricatures de Mahomet en 2005. La seconde ciblait une synagogue du centre de la capitale danoise. Un seul et même responsable à ces deux attaques, Omar el-Hussein, âgé de 22 ans et né au Danemark. Il a été abattu par la police vers 5 heures, la nuit suivante, au cours d’une fusillade dans le quartier populaire de Norrebro.

1. Daesh, toujours plus loin dans la violence et l’obscurantisme

975759-selon-experts-pieces-dont-on

Avec Daesh, les jours se suivent et ne se ressemblent pas : ils sont de plus en plus noirs. Assassinat de deux otages japonais au début du mois, mort dans d’étranges circonstances d’une otage américaine quelques jours plus tard, massacre de 21 égyptiens coptes en Libye… Et une fin de mois en apothéose, avec la destruction de nombreuses œuvres appartenant au patrimoine mondial. Le message est clair. Daesh est en guerre contre l’Humanité avec un grand H. Tout ce qui fait notre savoir, notre mémoire, notre vie, et apparemment, le peu de pacifisme qu’il nous reste, est dans le viseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*